La crise profite au secteur du jardin, car si les Français partent de moins en moins en vacances, ils en profitent pour équiper leur jardin ... !

Les yeux rivés au ciel, le secteur du jardin ne peut renier sa météo-dépendance : un printemps précoce et un été en mode grand bleu sont des signes qui ne trompent pas pour connaître la bonne santé (ou pas) de ce secteur. Un nouveau phénomène devrait (malheureusement) bénéficier à ce secteur : la crise et les Français qui partent de moins en moins en vacances l’été (seuls 41% des Français sont partis l’année dernière - enquête cabinet Protourisme 2014) contraints ainsi à profiter un peu plus de leur jardin devenu la 5ème pièce de la maison.

Dans ce secteur du jardin et de la décoration d’extérieur, il y a un acteur qui a échappé à la liquidation judiciaire en 2008, c’est la marque JARDIN PRIVE qui continue sa progression avec un chiffre d’affaires annoncé pour 2014 de plus de 8 millions d’euros (il était de 2,3 millions en 2009) et une présence grandissante auprès des enseignes de la grande distribution.